Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'Anarque

L'Anarque

Blog de lectures


Avril 2015-Sur Les Otages. Ernst Jünger.

Publié par François ROUX

Sur Les Otages d'Ernst Jünger. Editions Les Belles Lettres 2015.

Je ne connaissais pas ce rapport (car il s’agit bien de cela) qu’ Ernst Jünger rédige sous l’occupation à la demande du Général Otto von Stüpnagel sur la question des otages. En effet, à partir de 1941, des soldats Allemands sont abattus par des résistants dans la rue et l’occupant réagit en faisant fusiller des otages, souvent innocents de tout acte de violence. Le texte en lui même n’est pas très intéressant sur le plan littéraire. Il s’agit de la relation de faits froidement rapportés par un officier de la Wehrmacht qui s’acquitte de sa mission. Sous le style administratif du fonctionnaire on peut parfois sentir qu’il n’approuve pas la méthode. Il est aussi impressionné par la dignité et le courage des otages dans leurs derniers instants : « …tous, sans exceptions, ont été remarquables par le calme et la fermeté de leur attitude. Aucune contrainte n’a été nécessaire pour les conduire au lieu du supplice ». Il prend la liberté (il ne semble pas que cela lui ait été imposé dans le cadre de sa mission) de traduire les dernières lettres que les otages ont été autorisés à écrire à leurs proches avant d’être exécutés et parmi celles ci la lettre de Guy Môquet. A propos de ces lettres il écrit : « C’est une lecture qui m’a fortifié. On dirait que l’homme à l’instant ou on lui annonce sa mort, se dégage du vouloir aveugle et reconnaît que l’amour est le plus profond de tous les liens. Avec lui, la mort est peut être la seule bienfaitrice en ce monde . »(tiré du Premier Journal Parisien. Journaux de Guerre II. Collection La Pléiade). Noter également l’excellente préface de Volker Schlöndorff qui réalise le film La Mer à l’Aube où il met en scène l’écrivain pendant l’occupation en France.

Renvoi : Dominique Vener : Ernst Jünger-Un Autre Destin Européen. Et aussi :Julien HERVIER : Entretiens avec Ernst Jünger.Et aussi par Julien HERVIER: Ernst Jünger.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents